Bricoler à moindre coût, c'est possible

Combien d’outils se couvrent de poussière dans votre abri de jardin, faute d’être utilisés régulièrement?! Pourtant, certains outils peuvent coûter des milliers d’euros ... Donc si ces appareils ne sont utilisés que de temps en temps, mieux vaut...

Combien d’outils se couvrent de poussière dans votre abri de jardin, faute d’être utilisés régulièrement?! Pourtant, certains outils peuvent coûter des milliers d’euros ... Donc si ces appareils ne sont utilisés que de temps en temps, mieux vaut peut-être les louer ou encore les emprunter. C’est en effet une façon de réaliser de belles économies! A moins d’avoir dans votre entourage un bricoleur averti disposé à vous prêter son outillage, il vous faudra sans doute passer par la location payante. Test-Achats a notamment passé en revue quelques-uns de ces sites de location.

La plupart des sociétés de location proposent un large éventail d’outils, avec toutefois des différences d’une société à l’autre. C’est chez Easy Loc que l'on retrouve l’assortiment le moins large.

Quasi toutes les sociétés de location sont faciles à trouver sur internet, et leur site est généralement clair. Les sites sont généralement très complets, avec notamment les conditions générales, l’offre de produits et les prix, souvent avec des fiches techniques et même des vidéos pratiques. Par contre certains, comme Loxam, sont bien trop sommaires, avec seulement la dénomination de l’outil, sans autre précision technique.

La réservation est rapide et peut se faire en ligne dans la majorité des sites. Quasi tous les loueurs livrent à domicile, si vous le souhaitez. Restez cependant prudents car il a été constaté que certaines sociétés de location sont deux fois voire quatre fois plus chères pour le même matériel. Évitez donc de vous jeter sur le premier site de location que vous trouvez via Google!

Quelques conseils 

Un matériel professionnel de qualité, c’est cher, et même le matériel bon marché finit par peser lourd, surtout sur l’environnement et la masse grandissante des déchets, quand vous ne l’utilisez qu’une seule fois. Louer est donc un choix intelligent et avantageux, surtout si vous comparez les prix! Et si on compare les prix, on constate que la location d’une échelle pendant une journée coûte 10 euros chez l’un, contre 38 euros chez l’autre. Il n’y a pas un site moins cher que tous les autres pour tous les outils, il faut regarder outil par outil et non pas site par site.

Il est certain que le choix est limité par la proximité géographique des sociétés de location mais la société Boels, qui a des filiales dans tout le pays, paraît un choix sensé : elle dispose d’une offre complète, un système de réservation en ligne rapide et efficace, une attention accordée à la sécurité et des prix raisonnables. En outre, la société offre une réduction de 10% sur présentation d’une carte Brico, en vertu de son partenariat avec cette chaîne de magasins de bricolage. Enfin, Boels est le seul loueur pour qui une journée de location compte 24 heures, et non pas 8 heures comme les autres.

Pourquoi ne pas s'adresser simplement à un particulier?

S'adresser à un particulier, c'est une option supplémentaire à côté de celles d’emprunter à ami, louer à un professionnel ou acheter. Des plates-formes de partage comme Ezilize mettent les deux parties en contact par l’intermédiaire de petites annonces. Les tarifs de location eux-mêmes sont généralement nettement inférieurs à ceux des loueurs professionnels, parfois même plus de deux fois moins chers que le moins cher du marché. Ces sites peuvent donc vous faire gagner pas mal d’argent!

Désavantages de la location d'outils

Même si c'est très pratique, rien ne vous garantit la disponibilité du précieux outil dont vous avez justement besoin aujourd’hui. Ce n’est donc pas la meilleure solution pour des travaux de dernière minute. Mais, si vous avez un peu de temps pour chercher le matériel adéquat et entrer en contact avec le propriétaire, la méthode vaut la peine d’être envisagée. Vous pouvez toujours garder en réserve la solution du loueur professionnel.

Le problème est aussi plus sérieux quand l’appareil tombe en panne ou est endommagé. Les utilisateurs sont censés utiliser l’objet correctement, c’est-à-dire avec le même soin que pour leurs propres outils. Mais un petit accident n’est jamais à exclure, ou l’appareil peut tout simplement être usé. Des sites comme Ezilize s’en remettent généralement à leurs membres pour régler ces situations à l’amiable, éventuellement avec l’aide du helpdesk. En cas de litige avec un propriétaire, il n’est pas toujours évident de savoir qui devra supporter quels frais. Contrairement à ce qui se passe chez les loueurs professionnels, il n’y a pas d’assurance disponible pour couvrir ce genre de cas. Voyez quand même dans les conditions générales si, et dans quelle mesure, vous disposez d’une protection en cas de problème.

Des bibliothèques d'outillage

Il y a aussi les bibliothèques d’outillage. Moyennant une cotisation, vous pouvez y emprunter des outils, un peu comme on emprunte un livre dans une bibliothèque publique. Des projets coopératifs comme Tournevie à Bruxelles (20 euros par an) visent à encourager un bricolage à la fois écologique et abordable. Deux autres initiatives sont dans les starting blocks à Bruxelles : Toolsity et Usitoo, qui pratiqueront une formule d’abonnement similaire. Contrairement aux sites de partage, ces bibliothèques ont une politique bien définie pour les casses ou les pannes.

Enfin, vous pouvez aussi compter sur l’obligeance de vos voisins. Certains projets distribuent des "autocollants de partage" à apposer sur votre boîte aux lettres, pour informer vos voisins du matériel que vous êtes disposé à prêter, et vice-versa. Une chouette façon de faire de nouvelles rencontres!

On n'est pas des pigeons

Retrouvez l'article original sur RTBF