Bois du Cazier : deux destins liés à jamais

Ce matin du 8 août 1956, le parrain de Jean-Pol Serre, Willy Hody, ne se présente pas au travail, préférant rester aux côtés de sa fille malade. A 6h, le père d’Umberto Del Guasta, Enrico, remonte de la mine après son service de nuit de rabasneur. Il manque quelqu’un: on lui propose de redescendre aussi tôt. Il accepte. Il ne remontra jamais. Willy Hody est décédé de chagrin 6 mois plus tard. La 263ème victime en quelque sorte. Au fil des ans, les deux héritiers de cette tragédie sont devenus amis. Et lorsqu’il revient d’Italie pour commémorer le souvenir de la catastrophe, Umberto Del Guasta pose ses valises chez Jean-Pol Serre. Une petite histoire dans la grande.

Quand le destin lie deux hommes à vie, ça donne une belle amitié ! Umberto a perdu son père au bois du Cazier le 8 août 1956 alors que ce matin la, il ne devait pas travailler à la mine. Malgré cela, les deux hommes n’ont aucune haine l’un envers l’autre. Au contraire, ils sont même devenus comme des frères.

Umberto a vécu dans un baraquement de Marcinelle près du Bois du Cazier avec toute a famille. Quant à son père, il était un partisan et s’est battu conte la montée de l’extrême droite. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre