Bateau autonome sur l'Yser: le projet-pilote livre des résultats positifs

Le projet-pilote de bateau autonome lancé sur l'Yser en novembre dernier a livré des résultats positifs.

Le projet-pilote de bateau autonome lancé sur l'Yser en novembre dernier a livré des résultats positifs. Après des mois d'expérimentations, les chercheurs ont ainsi affirmé mercredi que l'embarcation pouvait naviguer de manière autonome et stable et éviter des obstacles statiques.

Depuis l'automne dernier, les partenaires du projet (Vlaams Waterweg, POM West-Vlaanderen et la KU Leuven) menaient des tests approfondis avec un modèle de 4,6 mètres de long. Ils ont notamment examiné dans quelle mesure il est possible de naviguer sans pilote et surtout s'il est rentable de déployer des navires autonomes et intelligents sur les voies navigables du pays.

Le bateau est donc apte à se déplacer sans équipage et de façon tout à fait autonome grâce à un logiciel conçu par l'université louvaniste et des données provenant de GPS et de capteurs. Il est ainsi actuellement capable d'éviter des obstacles fixes.

Il reste cependant encore du travail avant que la navigation autonome ne soit commercialement possible à grande échelle. Dans la prochaine phase de la recherche, le modèle réduit sera testé pour amarrer ou passer une écluse.

Le but est, à terme, d'étendre cette technologie à des navires de 38,5 mètres de long. La Flandre fait figure de pionnier avec ce projet, qui coûte, globalement 700.000 euros. Il est subsidié par l'Union européenne, la province de Flandre occidentale et la Flandre. Ailleurs en Europe, la technologie est adaptée à des bateaux existants.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF