Berchem-Sainte-Agathe 1082

Attention, certaines races de chats ne sont plus autorisées à Bruxelles

Le conseil du Bien-être animal a tranché, certaines races de chats hybrides seront interdites dans les rues de la capitale explique nos confrères de la DH.

Le conseil du Bien-être animal a tranché, certaines races de chats hybrides seront interdites dans les rues de la capitale explique nos confrères de la DH. En cause? Le comportement notamment de ces chats pourrait être dangereux. 

Attention si vous possédez des chats hybrides et Fold, ils ne sont plus les bienvenus à Bruxelles, décrypte la Dernière Heure. Deux races sont particulièrement visées, il s’agit du Bengal et du Savannah. Des races de chats qui pourraient présenter notamment des problèmes de comportements, de reproduction et des soucis génétiques.

Bianca Debaets, secrétaire d’État au Bien-être animal détaille à nos confrères de la DH sa décision: “Les premières générations de races hybrides n’ont pas un comportement adapté à la vie en captivité, ce qui peut générer des soucis importants. D’autre part, ils présentent le problème de manque de fertilité et leur période de gestation n’est pas la même que celle des chats domestiques. Lors d’accouplements, le risque d’agression est très élevé”. 

“Éviter des souffrances”

La deuxième décision concerne les chats Folds dont les Scottish et Higland qui ont comme particularité d’avoir les oreilles courtes et repliées vers l’avant. Bianca Debaets explique à la Dernière Heure son objectif : “Cette malformation congénitale provoque des douleurs importantes et de l’arthrite chronique. Pour éviter ces souffrances, il est décidé d’interdire également l’élevage, la commercialisation et la détention de ces chats, et ce pour arriver à une extinction progressive”.

Le journal a également contacté un vétérinaire bruxellois, Yvan Beck, il conteste cet avis dans les colonnes du quotidien: “C’est un problème minoritaire par rapport à d’autres problématiques à régler en matière de bien-être animal. Durant ma carrière j’ai eu affaire à très peu de chats de ces races-là et ceux que j’ai pu soigner ne présentaient pas ces caractéristiques”, explique-t-il. “Au niveau du Savannah, c’est vrai que c’est un chat très indépendant mais je n’ai jamais observé de problèmes comportementaux. Et pour le Scottish Fold, il n’y en a quasiment plus. Concernant les propriétaires de chats hybrides, que vont-ils faire quand la loi sera en vigueur ? Les euthanasier ? C’est absurde. Jamais je n’accepterai d’euthanasier un chat hybride qui est en bonne santé”.

La rédaction

■ Reportage d’Ewa Kuczynski et Marjorie Fellinger.

Le conseil du Bien-être animal a tranché, certaines races de chats hybrides seront interdites dans les rues de la capitale explique nos confrères de la DH.

Retrouvez l'article original sur BX1