Ville de Bruxelles 1000

Arrestation d’un homme rue Marché-au-charbon : pas d’indication terroriste

Il n’y a pas d’indication terroriste, a indiqué lundi la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, en commission de la Chambre à propos de l’arrestation d’un homme, rue Marché-au-Charbon, devant le commissariat central de police de Bruxelles la nuit du 26 au 27 octobre.

L’homme – un certain John C., âgé de 43 ans – a été contrôlé en raison de sa présence en rue pendant le couvre-feu. Il était en possession d’une hache et d’une machette. Il a fait l’objet d’un mandat d’arrêt.

L’enquête a montré qu’il souffrait de problèmes psychiques mais n’a pas révélé d’indication terroriste. Ces faits ont eu lieu dans un contexte de regain de crainte face à la menace terroriste après les attentats perpétrés en France et l’interpellation à Eupen de deux mineurs qui, selon la RTBF, avaient fait allégeance à l’Etat islamique et préparaient des actes visant des policiers.

Niveau 2

L’Organe de Coordination et d’Analyse de la Menace (OCAM) a toutefois maintenu le niveau de menace au niveau 2 sur une échelle de 4, soit une menace considérée “peu vraisemblable“. Le MR a exprimé un “bémol” sur cette décision. Aux yeux du député Denis Ducarme, les commissariats de police et les policiers devraient faire l’objet d’une vigilance renforcée.

Cette menace et les incidents survenus à Ixelles -dont les circonstances n’ont pas encore été éclaircies- ont remis à l’avant-plan les violences subies par les policiers. La ministre s’entretiendra mercredi avec les syndicats de policiers à ce sujet.

Belga 

Retrouvez l'article original sur BX1