Tournai 7500

Andenne : la carrière de Gore va fournir les pierres du nouveau pont des trous de Tournai

Au bord de la Meuse, le long de la nationale entre Namur et Andenne, les moellons calcaires de l’ancien édifice sont répartis en fonction de leurs calibres.

A peine 25 pourcents des pierres de l’ancien pont des trous ont été sauvés : "On devrait encore en récupérer quelques-unes. Elles sont actuellement traitées dans un centre de tri…" explique David Guillaume, le chef d’exploitation de la carrière du Service public de Wallonie.

Une pierre d’exception

La carrière de Gore fournit un calcaire de Meuse d’une qualité supérieure : "Il est uniquement employé pour des monuments d’exception comme la citadelle de Namur ou l’église Saint-André de Liège. A ce rythme-là, l’exploitation du site est assurée pour une trentaine d’années," souligne David Guillaume.

Une commande de 750 mille m² 

Les pierres d’origine seront retaillées mais elles serviront aussi de gabarit pour le nouveau parement du pont. Au total, la carrière doit fournir entre 750 mille et 800 mille m² de calcaire pour le chantier. Les nouvelles pierres seront burinées puis vieillies artificiellement pour assurer un ensemble harmonieux.

Ce chantier doit assurer entre un an et demi et deux ans de travail aux ouvriers de la carrière. Le chantier sur l'Escaut pourrait débuter à l’été 2020.

B.Brone

Retrouvez l'article original sur RTBF