Affluence à la côte : moins de trains vers la mer ce week-end, des limites de voyageurs fixées par commune

Les trains spéciaux pour se rendre à la côte, c’est fini.

Du moins pour le week-end qui s’annonce. Une décision prise à l’issue d’une rencontre entre la SNCB, des représentants des ministres fédéraux de la mobilité François Bellot (MR) et de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V), la Gouverneure de Flandre occidentale, ainsi que les bourgmestres des communes côtières qui disposent d’une gare de chemin de fer.

"Nous allons déployer pour le prochain week-end du 15 août une offre ferroviaire estivale limitée vers la côte. Il y aura donc moins de trains que le précédent week-end. Tous les détails seront communiqués vendredi matin", explique Vincent Bayer, porte-parole de la SNCB.

"En outre, le taux maximum de remplissage des trains sera limité à 80%, à l’aller comme au retour de la côte, en activant notre procédure de gestion des flux, en collaboration avec la police fédérale et avec nos agents Securail. Très concrètement, si un train a atteint 80% de taux d’occupation, les voyageurs présents dans la gare suivante seront invités à patienter et à embarquer dans un autre train", ajoute le porte-parole.

L’objectif est de limiter le nombre de touristes d’un jour au littoral, alors que les règles de distanciation physique restent de mise. Mais les autorités locales voulaient surtout éviter les tensions et débordements survenus les deux derniers week-ends à Ostende et surtout à Blankenberge.

Des limites fixées pour chaque commune du littoral

Concrètement, pour le prochain week-end du 15 août, un nombre précis de voyageurs quotidiens par commune du littoral sera établi, en fonction de la taille de la station balnéaire : 10.000 visiteurs pour Ostende, 6000 pour Blankenberge, 2000 pour Knokke-Heist, 4000 pour Zeebrugge et 2000 pour la Panne, selon les chiffres fournis par le cabinet.

Le taux d’occupation de chaque train ne pourra en outre pas dépasser les 80%. La SNCB sera chargée de veiller au respect de ce seuil, et la police sera appelée en renfort dans les grandes gares.

La SNCB mettra rapidement en place une communication adéquate afin que les voyageurs soient informés de la situation en temps réel. L’offre adaptée sera communiquée vendredi sur les différents canaux de la compagnie ferroviaire.

Ces mesures seront évaluées lundi et le gouverneur décidera mardi prochain si celles-ci doivent être reconduites, conclut le cabinet.

Rudy Hermans avec Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF