Mons 7000

REstart #Solidarite - Grâce au confinement, la librairie solidaire Livr'Ensemble a vu le jour

Avec le confinement, Thibault et Mélody ont réalisé un énorme tri dans leur bibliothèque. Au lieu de jeter ou simplement donner leurs livres, ils ont monté Livr’Ensemble. Un projet solidaire qui permet d’acquérir des livres d’occasion à tout petit prix et de soutenir financièrement des associations.

En mars dernier, Mélody Moonen et Thibault Kesecoms décident de faire un tri dans les nombreux livres qui parsèment leurs bibliothèques. " On s'est demandé ce qu'on allait en faire alors qu'ils étaient en bon état. On a hésité à les mettre dans des boîtes à livres, sans savoir ce qu'ils allaient devenir sachant que des gens vident ces boîtes pour revendre le contenu ", explique le jeune couple.

La Montoise et le Braine-le-Comtois ont alors une idée géniale : créer une librairie solidaire de seconde main. D’une part, on y trouve toutes sortes de livres à petit prix, d’autre part, le montant récolté est reversé à diverses associations caritatives.

 

 

 

Le succès est rapidement au rendez-vous

En quelques semaines, ils montent un site internet avec plus de 3.000 références, créent une page Facebook et animent une petite communauté littéraire. L’engouement est palpable. En deux mois et demi, environ 10.000 livres (romans, BD, mangas, thriller...) ont été récoltés, les sollicitations venant de partout en Wallonie.

Pour y répondre, le couple a mis en place un réseau informel de points de dépôt où les gens peuvent laisser leurs livres. " On a même eu des demandes depuis les provinces de Liège et du Luxembourg ", témoigne Mélody.

Depuis le lancement du site à la mi-mai, le duo croule sous les commandes et les dépôts. Une activité bénévole pas toujours facile à gérer, d'autant que chacun travaille à temps plein. " Ça prend énormément de temps, on a été un peu débordé, mais là on commence à gérer. "

Heureusement, le couple a pu compter sur l’aide d’amis pour surmonter les différents problèmes qu’il a rencontrés. " Ce qui a été plus difficile, c’est le côté légal : se lancer en tant qu’indépendant, joindre un comptable, savoir ce qu’on pouvait ou pas faire… Comment le faire. Tout ce côté business qu’on ne connait pas du tout. Heureusement on a été bien entouré ".

Surpris par l’engouement

S’il n’y avait pas eu le confinement, cette idée ne leur serait pas venue, confie Thibault. Une belle initiative particulièrement chronophage : " Ça nous a déjà demandé des heures et des heures de travail tant pour le site que pour la page Facebook, mais aussi pour entrer en contact avec les gens… D’ailleurs, on a été agréablement surpris de voir que beaucoup de gens adoraient l’initiative, avaient des livres à donner tandis que d’autres souhaitaient en acheter… "

Dans leur entrepôt à Soignies, le couple continue patiemment de trier et référencer les milliers de livres reçus, avec l’espoir de trouver un endroit plus grand : " Là ce qu’il serait génial ce serait d’avoir un endroit où l’on pourrait accueillir les gens au quotidien, avoir un réel échange et ensuite pouvoir agrandir les points de dépôts pour que partout en Belgique, les gens puissent donner des livres et d’autres en recevoir. C’est une chance de pouvoir lire ", ajoute le co-créateur de Livr’Ensemble.

" La crise nous a donné du temps. Elle nous a permis de nous poser, de faire le point et de voir ce qui pourrait améliorer notre quotidien et être un plus pour les gens autour de nous, et repenser la façon de voir les choses et de vivre ", conclut Thibault.

Une promesse pour l’avenir…

Livr’Ensemble cherche toujours des donateurs et des associations à aider. N’hésitez pas à les contacter ici : https://www.livrensemble.be/

Journaliste: Aurore Peignois

Images: Pierre Lambert

Tout cet été, Vivre ICI part à la rencontre des acteurs culturels, des producteurs, des pme… qui, à la suite de la crise du coronavirus, ont décidé de pivoter, de se réinventer et sont parvenus à mettre en place des solutions positives et durables pour s’en sortir. Leurs enseignements sont une lueur d’espoir pour leurs secteurs respectifs. Nous avons décidé de partager leur histoire et qui sait, vous inspirer.

Vous avez des idées positives à nous suggérer : contact@vivreici.be

#Restart est un projet en partie financé par le Fonds du Journalisme.