La Louvière 7100

À La Louvière, Central se réinvente pour sa nouvelle saison culturelle

Le centre culturel adapte sa programmation 2020-2021 aux circonstances exceptionnelles de la pandémie.

À l'heure où sont écrites ces lignes, l'incertitude règne sur le secteur culturel, durement touché par les mesures de confinement. Si les musées ont pu tout doucement rouvrir, de nombreux lieux culturels comme les cinémas ou les théâtres ne savent toujours pas quand ils pourront reprendre leurs activités. Central, à La Louvière, en fait partie. Cette institution culturelle propose en temps normal des concerts, du théâtre, de la danse, du cirque, mais n'a plus donné de spectacles depuis plus de deux mois.

De quoi baisser les bras ? Pas vraiment. L'équipe a au contraire choisi de prendre le taureau par les cornes. " Il faut que la vie continue et réfléchir à d’autres moyens d'avancer pour la culture, proclame Vincent Thirion, directeur de Central. Il est important pour Central d’aider les artistes de La Louvière et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. On doit continuer ce combat, car c’est d'un combat dont il s’agit! " C'est pourquoi l'institution culturelle a choisi d'aller de l'avant, et d'établir une programmation pour sa prochaine saison, en deux "mouvements", qui s'adapte aux circonstances exceptionnelles.

Deux temps, deux mouvements

Le premier mouvement, qui va de septembre à décembre, prend de l’avance sur les prochaines mesures légales, encore incertaines, et envisage un contexte de circulation raisonnée des publics et des artistes. Concrètement cela signifie que Central explorera plusieurs modes de diffusion, entre présence physique et outils numériques, afin de continuer à partager la création. La chaîne Antenne Centre devrait diffuser de manière exclusive certains spectacles, et d'autres pistes, comme la RTBF et les réseaux sociaux sont envisagées. Dans la programmation, on peut notamment mettre en avant Angelo Bison et sa nouvelle création "Da Solo" avec Lorent Wanson, d'après un texte de Nicole Malinconi, ou encore le Daniel Pollain Quartet, qui rendra hommage au saxophoniste Stan Getz. Plusieurs résidences et activités de ce premier mouvement seront également dévoilées sur scène lors de la deuxième partie de la saison.

La programmation de ce second mouvement, qui débutera en janvier, envisage en effet une réouverture complète des salles. Au menu : des concerts donnés par Louis Chedid, Jacques Pili ou encore AaRON, des seuls en scène signés par Guillermo Guiz et par Alex Lutz, des pièces de théâtre ("Sisters" de Myriam Leroy, Mehdi Bayad et Albert Maize, "Marie Tudor" de Victor Hugo), de la danse avec "Chotto Xenos" de la compagnie Akram Khan, ou encore du cirque avec "Tabarnak", un happening musical débridé, exubérant et festif.

 

 

Des créations d'un autre genre

Les notions de genre et d'identité seront au centre de plusieurs créations présentées par Central, notamment avec le Queernival, fruit d'une collaboration entre Central et le Cabaret Mademoiselle. Décrit comme un "défi jeté à la peur par le rire, par le bruit, par le spectacle du scandale, par la glorification du ventre, par l’exaltation du flou et la frénésie bâtarde ", ce workshop, qui aboutira en spectacle, a pour ambition de mêler l'esprit queer à la tradition carnavalesque.

Notons également qu'un festival "Jazz au féminin" se tiendra le 22 mai 2021. Il réunir des artistes comme Barbara Wiernik Ellipse, Eve Beuvens ou encore Chrystel Wauthier.

 

Retrouvez la programmation (presque complète) sur ce lien.

 

AC