Ville de Bruxelles 1000

L'été sera "Midis Minimes" en musique à Bruxelles

Le Festival des Midis-Minimes, rendez-vous musical incontournable de l’été bruxellois depuis plus de 30 ans, propose du 3 juillet au 31 août une quarantaine de concerts au conservatoire de la capitale.

Une programmation éclectique qui réunira plus de 200 musiciens, tels que le Quatuor Danel, l’ensemble Oxalys, Sophie Karthäuser, Bruno Helstroffer, un octuor de violoncelles ou encore un ménestrel mystique du Bengale. Le tout sera clôturé par un opéra, donné exceptionnellement un samedi soir.

Les Midis-Minimes proposent durant les deux mois de l’été, en semaine et à l’heure de midi, des concerts courts à un prix très abordable pour faire découvrir à un public le plus large possible la richesse et la diversité de la musique. La programmation sillonne les époques, les cultures et les univers sonores les plus variés, de l’oud oriental au jazz en passant par les chefs-d’œuvre consacrés du grand répertoire classique.

Pour l’ouverture du festival, le 3 juillet, les Young Belgian Strings reviennent inaugurer le festival, interprétant avec les solistes réputés Yossif Ivanov (violon) et David Kadouch (piano) le Concerto en ré mineur pour violon et pianode Felix Mendelssohn, l’œuvre d’un génie en herbe.

Cette année, la programmation éclectique sera valorisée par une multiplication des semaines thématiques. Avec, comme toujours, un grand nombre de jeunes interprètes ayant déjà fait leurs preuves. Durant la traditionnelle semaine dédiée au piano (15-19.07) la pianiste belge Işıl Bengi jouera un programme tout en couleurs, Florian Noack se fera le héraut de Sergeï Lyapunov, un compositeur injustement négligé, tandis qu’Eugène Galand et Alexander Gurning joueront des " tubes " de Debussy transcrits pour deux pianos.

La semaine "Place aux jeunes" (12-16.08), en collaboration avec le Koninklijk Conservatorium Brussel, mettra en avant des jeunes musiciens au tout début de leur carrière, dont certains ont déjà remporté des prix.

La dernière semaine sera à l’image du festival tout entier : éclectique. Débutant avec Anando Gopal Das Bâul, représentant d’une tradition séculaire de chants spirituels du Bengale (26.08), suivi de la Petite Messe solennellede Rossini par l’Ensemble vocal de l’abbaye de la Cambre (29.08) et se terminant avec l’Orchestre de la Fondation Arthur Grumiaux (30.08), qui donnera l’archi-célèbre Adagio for strings de Barber et les Métamorphosesde Strauss.

Le concert de clôture de cette 33eédition sera doublement exceptionnel : tout d’abord de par l’affiche – l’opéra Halkadu compositeur polonais Stanisław Moniuszko (1819—1872) présenté en partenariat avec l’institut Polonais dans le cadre de la présidence polonaise de l’UE – et ensuite en raison de son horaire, puisqu’il aura lieu le samedi soir le 31 août.

Tous les concerts ont lieu à 12h15 à l'exception du concert de clôture. Un tarif unique de 5 euros est appliqué à chaque représentation, des formules de "pass" sont proposées à la vente. Les réservations ne sont pas possibles, les tickets peuvent être achetés le jour-même au Conservatoire royal de Bruxelles (Rue de la Régence, 30A à 1000 Bruxelles).

Retrouvez tout le programme sur le site officiel du festival.