Mons 7000

Trois petites nouveautés pour le Doudou 2018

Ca y est, enfin ! Voilà un an que tous les Montois l’attendaient. C’est l’doudou, c’est l’mama, c’est l’poupée, poupée, poupée à Mons ce 27 mai. Avec trois nouveautés toutefois.

Rien ne peut empêcher le chef-d’oeuvre du Patrimoine oral et immatériel de l’Humanité de se produire, comme le veut la tradition depuis le 13ème siècle.

Cette année on ne change pas les bonnes habitudes à trois détails près.

Le samedi 26 mai c’est la traditionnelle Descente de la châsse des reliques de sainte Waudru, fondatrice de la cité, qui fait l’objet d’une émouvante cérémonie dans la collégiale qui porte son nom. A travers cette séance solennelle, le Doyen confie au Bourgmestre les reliques de la sainte afin de les processionner le lendemain dans les rues de la ville. Et cette année c’est le grand retour de l’orgue, après une restauration monumentale de trois ans. Plus de 4400 tuyaux prêts à donner toute leur puissance pour cette cérémonie, ce qui risque de faire frissonner plus d’un montois.

Ambiance survoltée

Le dimanche matin à 9h30 commencera la procession de la châsse posée sur le Car d’Or, son char d’apparat, pour terminer par la fameuse montée de l’attelage au sommet du raidillon pavé qui longe la Collégiale. Des milliers de personnes aident à ce que le Car d’Or arrive en haut pour éviter une année de malheur à la ville.

Et à 12h30 les reliques de sainte Waudru auront à peine regagné la collégiale que, déjà, Saint-Georges se préparera à affronter le Dragon. Il sera bien sûr accompagné des personnages du Lumeçon : Diables, Chins-Chins, Hommes Blancs, Hommes de Feuilles, Pompiers et autres Policiers en casques blancs ou bleus.

Des milliers de personnes participeront avec ferveur à ces moments clés du Doudou. Du coup, pour pallier à toute menace terroriste comme l’année dernière, la police locale bénéficiera de renforts d’autres zones de police mais aussi d’un renfort spécifique de la Police Fédérale. Au total 1.500 policiers veilleront au bon déroulement des festivités. La nouveauté cette année, la Police aura pour la première fois la possibilité d’utiliser un taser durant le doudou. Ce pistolet à impulsion électrique est en effet en phase test durant six mois à Mons.

Attention donc monsieur l’agent, si vous n'êtes pas du cru et qu'un diable se rue sur vous pour vous taper avec une vessie gonflée au bout d’un bâton, évitez de l'électrocuter, il ya peu de chance qu'il soit dangereux.

Et puis dans la Ducasse festive un autre changement avec, pour la première fois, l’organisation de la Doudou Sound Party, dès 20 h le lundi où des DJs comme mademoiselle Luna et Alex Germys mixeront depuis le balcon de l’Hôtel de ville.

Voilà qui promet une ambiance survoltée à Mons le weekend des 26 et 27 mai prochains.