A la découverte d'un patrimoine parfois méconnu

Situé sur la rive gauche de la Meuse, entre Huy et Liège, Amay offre par la richesse de son patrimoine et par la beauté de ses sites de nombreuses possibilités de découvertes. De quoi flâner des heures durant et surtout de quoi s'émerveiller.

Le cœur historique d'Amay peut être visité grâce à un circuit découverte. De quoi découvrir la collégiale Saint-Georges-et-Sainte-Ode, en style roman de type rhénan, date du 11e siècle. Le site est classé au patrimoine majeur de Wallonie. En 1979, on mettra au jour dans le chœur, un important sarcophage, datant du 7e ou 8e siècle, celui de sancta Chrodoara. On peut y voir une femme tenant dans sa main droite un bâton tandis qu'une inscription en latin, creusée à même la pierre, rend gloire à Sancta Chrodoara, "noble, grande et illustre, qui de ses propres biens enrichit des sanctuaires". Magnifique exemple des différentes techniques d'orfèvrerie mosane du 13esiècle, la châsse de Sainte-Ode d'Amay narre, à travers ses bas-reliefs, l’histoire de sainte Ode et de saint George.

Autre fleuron de l’entité, l’abbaye de Flône qui conserve un orgue exceptionnel. Vieille de plus de 300 ans, la mécanique de l’instrument est intacte, ce qui lui permet de figurer également au patrimoine majeur de Wallonie.

Et pour ne pas être en reste, le village de Jehay-Bodegnée et son fabuleux château, inscrit au patrimoine majeur de Wallonie. Il date du 16e et 17e siècle. Entouré de douves, il possède une façade caractéristique, composée à la fois de gros blocs de calcaire et de moellons de grès de petite taille. L’effet de juxtaposition de couleurs est splendide et mérite qu'on s'y attarde.

Jehay et son ancienne abbaye de la Paix-Dieu, devenue maintenant le Centre de perfectionnement aux métiers du patrimoine. L'objectif de ce centre est d'assurer la transmission des savoir-faire des métiers du patrimoine.

Outre le ravel et la promenade de Jehay, 6 itinéraires de promenade permettront à tous ceux qui le souhaitent de découvrir ces joyaux du patrimoine.

C. Vandelois