Berchem-Sainte-Agathe 1082

À découvrir dans les rues de Bruxelles : EXI(S)T, un parcours photographique

Depuis quelques jours, on peut admirer des photographies signées par des artistes belges sur des panneaux publicitaires de la capitale.

Du 8 au 25 mars”, “Sortie dans les salles le 8 avril”, “Une expérience à découvrir à partir du 19 mars”. Se balader ces dernières semaines dans les rues de Bruxelles (ou dans n'importe quelle ville), c'est se retrouver face à de nombreuses affiches publicitaires qui sont pour ainsi dire périmées. Vantant les mérites d’événements terminés depuis des mois, ou qui n'ont jamais eu lieu, elles sont un des témoignages les plus visibles de l'interruption soudaine de la vie culturelle.

Lise Bruyneel fait partie des personnes touchées par cette interruption : les affiches de spectacles, c'est son métier. Se définissant à la fois comme “chasseuse d’images, directrice artistique, dramaturge de l’image”, cette créatrice travaille à l'élaboration de brochures de saison, magazines, couvertures de disques, sites internet et autres supports de communication visuelle pour le théâtre, l’opéra, la musique ou encore la danse. 

Des artistes belges

Face au manque de nouveaux événements, et donc de travail, elle a cherché une manière de rebondir. C'est ainsi qu'elle en est venue à créer EXI(S)T, une exposition de photographies en plein air, qui met judicieusement à profit les panneaux publicitaires temporairement inusités. En lieu et place des affiches de théâtre ou de cinéma, ce sont désormais des photographies de genres variés qui sont visibles de tous, à travers Bruxelles, faisant de la capitale une exposition à ciel ouvert.

Pour ce projet, elle a fait appel à 52 artistes belges (soit de nationalité belge, soit de nationalité étrangère mais résidant en Belgique). “Ce sont des photographes avec lesquels je travaille, ou que je connaissais” précise-t-elle. Elle a privilégié celles de leurs images qui offrent une échappatoire à la situation actuelle (auquel renvoie l’“exit” de l'initiative), et captent l'œil. “C'était important que ça puisse parler rapidement aux passants, que ça interpelle”.

Dans les 19 communes de Bruxelles

Au total ce sont 100 photographies qui sont exposées à travers la ville, sur 1000 emplacements publicitaires, dans toutes les communes de la capitale. L'initiative semble suscite l'adhésion : comme le souligne Lise Bruyneel, certaines personnes se sont même mises à chercher à travers Bruxelles les photographies grâce à une carte en ligne — une chasse au trésor dont elle se réjouit. À l'heure où les musées rouvrent prudemment leurs portes avec une longue série consignes de sécurité, son initiative offre une alternative particulièrement originale. Admirer une photographie près d'un parking vélo, ce n'est pas la même chose que de la voir entre les 4 murs d'une galerie. Les interactions avec l'espace urbain sont nombreuses, et les photographies sont désormais accessibles à tous, offrant une belle visibilité aux artistes.

L'opération, il faut tout de même le préciser, est éphémère. Artepub, partenaire de l'initiative, prête ses espaces publicitaires jusqu'à ce qu'il soit demandé pour la promotion d'un événement. Les affiches devraient donc disparaître au fur et à mesure que la vie culturelle bruxelloise reprend ses droits. Mais en attendant, on peut admirer les photographies de l'exposition un peu partout dans la ville !

 

Plus d'informations : https://www.exi-s-t.be/

 

Adrien Corbeel

La carte interactive des photographies