Ville de Bruxelles 1000

À Bruxelles, la grève mondiale pour le climat se fera en comité restreint

Les jeunes du monde entier sont à nouveau appelés à se mobiliser vendredi contre l’insuffisance des réponses politiques au réchauffement planétaire.

A Bruxelles, où les grands rassemblements restent interdits en raison de l’épidémie de Covid-19, le mouvement Youth For Climate Belgium prévoit une action en comité restreint sur la place de la Monnaie.

Incendies en Californie et en Amazonie, succession d’ouragans, fonte spectaculaire de la banquise… Le réchauffement climatique continue de produire ses effets.

Vendredi, plus de 3.000 actions de protestation, physiques ou en ligne, sont prévues à travers le monde, dont une quinzaine en Belgique, selon le site web du réseau international “Fridays for Future”, initié par l’activiste suédoise Greta Thunberg.

Il s’agit de la première mobilisation mondiale pour le climat depuis le début de la crise sanitaire, qui a stoppé net les manifestations de masse.

Partout dans le monde, “l’accent sera mis sur les voix des plus vulnérables aux changements climatiques”, explique la co-fondatrice de Youth For Climate Belgium, Adélaïde Charlier. A Bruxelles, l’action prendra la forme d’un sit-in d’une centaine de membres du mouvement à 15h00 sur la place de la Monnaie. Un grand écran diffusera les témoignages de personnes déjà touchées par les déchaînements du climat.

D’autres actions, de plus petite ampleur, sont également prévues à Liège, Anvers ou encore Gand, d’après le site de Fridays for Future.

Selon l’ONU, le monde est sur le point de manquer l’objectif de contenir la hausse des températures à 1,5°C d’ici 2100, un impératif pour les Etats insulaires, notamment, menacés par la montée des eaux. Les engagements pris jusqu’ici par les près de 200 Etats signataires de l’Accord de Paris placent la Terre sur une trajectoire de réchauffement d’au moins 3°C.

Belga – photo : Belga/Jonas D’hollander

Retrouvez l'article original sur BX1