Aubange 6790

A Aubange, les stages sportifs sont annulés et le port du masque obligatoire à certains endroits

 Il n’y aura pas de stages sportifs au mois d’août à Aubange! Des stages prévus pour trois semaines et qui concernaient quelque 175 enfants.

Le conseil d'administration de l'ASBL en charge des stages sportifs explique, dans un communiqué, sur sa page Facebook, que, vu les circonstances Covid-19 actuelles et la situation spécifique de la commune d'Aubange, d'annuler l'ensemble des stages prévus durant ce mois d’août 2020. "

L’asbl se dit consciente des difficultés organisationnelles pour les familles qui doivent changer leurs plans à la dernière minute. Le conseil d’administration a choisi de ne pas être un maillon dans la propagation du virus au sein des familles et des proches. Le remboursement du montant total des inscriptions sera effectué dès la semaine prochaine. Le Bourgmestre d’Aubange, Jean-Paul Dondelinger, explique, de son côté, que les organisateurs ont été confrontés à " une importante série d’annulation des stages par les parents et que c’est la principale raison de cette annulation !". Jean-Paul Dondelinger ajoute que, cette semaine, les chiffres d’infection dans sa commune sont en nette baisse.  Il souligne encore que, personne au sein des deux maisons de retraite, n’a été touché par le rebond de l’épidémie. Il n’y a, non plus, eu aucun souci lors des pleines de vacances qui se terminent.

Le Bourgmestre d’Aubange a envisagé de rendre le port du masque obligatoire sur tout le territoire communal. Mais après concertation avec le Gouverneur de la Province de Luxembourg, Olivier Schmitz, qui jugeait la mesure disproportionnée, le port du masque n’est obligatoire que dans certaines rues comme la Place Gigi (à Aubange), la Grand-Place de Halanzy et à Athus, la Grand Rue, la Place du Brüll, la Place des Martyrs, le Quartier Pesch, la rue du Centre, la rue de Rodange et le Zoning des Acacias.

Le Bourgmestre Jean-Paul Dondelinger a aussi pris une ordonnance de Police qui interdit les rassemblements de plus de 5 personnes aux mêmes endroits.

 

Philippe Herman

Retrouvez l'article original sur RTBF