Ville de Bruxelles 1000

80 km de pistes cyclables en Région bruxelloise : David Weytsman dénonce le retard, Pascal Smet répond

Le député bruxellois David Weytsman (MR) a interrogé le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) concernant l’objectif du gouvernement de réaliser 80 kilomètres de pistes cyclables sécurisées en Région bruxelloise.

Il s’étonne notamment du fait que seuls 25 km de ces pistes ont actuellement été créés, le ministre lui répond que la législature n’est pas terminée.

Ce lundi, en commission infrastructures du Parlement bruxellois, le député régional David Weytsman (MR) a interpellé le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (sp.a) sur l’objectif annoncé du gouvernement régional de créer 80 kilomètres de pistes cyclables sécurisées en Région bruxelloise d’ici le 31 décembre 2020. Car selon le député libéral, cet objectif est loin d’être atteint : “La seule Ville de Bruxelles est parvenue à créer 30km de pistes en cinq ans. Comment expliquez-vous que la Région fasse moins bien ?”, a-t-il demandé au ministre.

Selon Pascal Smet, 25 kilomètres de nouvelles pistes cyclables ont été créées, 5,1 kilomètres de pistes ont été rénovés, 14,5 kilomètres sont actuellement en chantier, 17,4 kilomètres ont un permis et doivent encore être mis en chantier et 19,4 kilomètres de pistes cyclables sont à l’étude. “Un total de 81,1 km”, répète le ministre, qui assure que l’objectif de 80 kilomètres pourra être tenu d’ici le 31 décembre 2020. “Cela nous laisse encore deux ans. Comme vous le savez, ce qui prend le plus de temps, c’est la réalisation des plans et la concertation avec les communes”, a-t-il répondu à David Weytsman.

“La Région a payé la Ville pour réaliser des pistes cyclables”

Le député libéral, ancien échevin de la Ville de Bruxelles, s’est à nouveau étonné du fait que la Ville de Bruxelles avait, selon lui, créé plus de pistes cyclables que la Région. “Si je ne me trompe pas, le chiffre de 30km a évolué puisqu’il est question d’une réduction à un peu moins de 10 km”, répond à ce sujet Pascal Smet. “En outre, certaines pistes régionales sont comptabilisées et la Région a payé 3 millions d’euros à la Ville de Bruxelles pour réaliser des pistes cyclables sur des voiries communales. Nous attendons toujours leur réalisation. Nous avons beaucoup attendu que soient réalisés les plans, etc. Ils ont même oublié de mentionner la Région dans la dernière annonce faite – sur le boulevard de l’Empereur par exemple – alors que les fonds régionaux sont engagés”.

Par voie de communiqué, David Weytsman ne s’estime pas convaincu par ces explications : “C’est surtout l‘échec d’une méthode, celle qui consiste à opposer les usagers de la route : opposer les cyclistes contre les automobilistes; celle qui consiste à donner peu de place à la concertation ! Il faut que les partis de la majorité exige du Ministre de la mobilité qu’il accélère la création de pistes cyclables, notamment par davantage de financements européens, en donnant la priorité aux projets n’impactant pas la fluidité du trafic automobile et/ou des transports publics”. Le débat risque donc encore de durer entre l’opposition et la majorité.

Gr.I. – Photo : illustration Belga

Retrouvez l'article original sur BX1