3000 étudiants sèchent les cours pour le climat

Elles s'appellent Anuna De Wever (ne cherchez pas, il n'y a aucun lien avec Bart, l'homme politique) et Kyra Gantois, elles ont respectivement 17 et 19 ans et ont décidé de sécher les cours pour combattre l'inaction politique en ce qui concerne le climat.

 

Face à la gare centrale de Bruxelles, les deux jeunes femmes donnent de la voix face à quelques centaines de jeunes qui ont eux aussi séché les cours pour la cause: "Si les ministres et le gouvernement nous ignorent, ça en dit long sur eux car ceci, c'est la jeunesse qui dit clairement "Arrêtez de nous voler notre avenir!" "

Greta Thunberg, muse du projet

L'idée leur est venue de l'adolescente suédoise Greta Thunberg qui brosses les cours tous les vendredis. Celle-ci s'est exprimée le 14 décembre dernier à la tribune du sommet onusien sur le climat de Katowice (Pologne). Un discours perçu comme un "appel aux jeunes du monde entier" par Anuna De Wever et Kyra Gantois. 

Leur objectif ? "Essayer de poursuivre l'action de manière conséquente chaque jeudi. On espère avoir rapidement un contact avec l'un des ministres en charge du climat comme ça on saura qu'ils nous prennent sérieusement", détaille Anuna De Wever, la plus jeune des deux initiatrices du projet. 

Dans la foule, il y a également des grands-parents parés d'une chasuble "Ik ben een klimaatopa" sponsorisée par Groen. L'un d'eux explique: "Je leur apporte tout mon soutien. Le climat, c'est un combat pour toutes les générations".

Rebelote jeudi prochain? 

Tout doucement, la foule amassée sur le Carrefour de l'Europe se mue en cortège et prend la direction des parlements fédéral et flamand "pour aller à la rencontre des politiques". Oubliant au passage qu'aucune manifestation n'est permise dans la zone neutre, celle entourant le parc royal, le 16, rue de la Loi et le Parlement fédéral. 

Près de 3000 élèves de l'enseignement néerlandophone avaient ainsi décidé de sécher les cours et descendre dans les rues de Bruxelles ce jeudi pour réclamer des mesures concrètes en faveur du climat.

Reste à voir s'ils seront toujours présents jeudi prochain, conformément au souhait d'Anuna De Wever et Kyra Gantois. Certains étudiants se montrent sceptiques même s'ils encouragent l'initiative. D'autres le prétendent mordicus: "On sera là bien sûr! Et même plus nombreux!"

 

Les élèves ont alors décidé de se mettre en marche, d'abord vers la Montagne du parc, puis la rue de la Loi et le parc du Cinquantenaire. La plupart d'entre eux ont encore poussé jusqu'à la rue Belliard où ils ont tenu un sit-in spontané, entraînant la fermeture temporaire des tunnels Loi, Cinquantenaire et Tervuren en direction du centre-ville. Ceux-ci ont entre-temps été rouverts au trafic, d'après Mobiris.

Le cortège a ensuite rejoint la place du Luxembourg, face au Parlement européen, où les manifestants se sont dispersés vers 14h00.

Vews

Retrouvez l'article original sur RTBF