Rochefort 5580

30.000 accueils en 25 ans de planning familial à Rochefort

Le planning familial de Jemelle a 25 ans. 30.000 accueils ont été répertoriés. Il fut le premier à pratiquer un avortement médicamenteux en Belgique. Mais la sexualité n'est qu'une partie de sa compétence.

Cela fait 25 ans que l'on peut passer la porte du centre de planning familial de Rochefort, situé à Jemelle. Il a déjà déménagé deux fois, mais s'est installé depuis deux ans dans une maison qui lui appartient. Ce centre a développé une série de cellules d'accueil ou d'animations, en fonction de la demande des patients et visiteurs. Ici, tout le personnel est formé à l'accueil, explique Aline Antoine, assistante sociale:

On dispose d'une pièce d'entretien pour avoir un rapport plus privilégié avec la personne. A l'étage, il y a aussi des pièces de repos où les patientes peuvent se reposer après une visite ou une intervention.

Douze personnes travaillent ici, détaille Dominique Roynet, médecin et fondatrice du centre:

Une équipe pluridisciplinaire qui dispense des consultations médicales, psychologiques, sociales, juridiques. Nous faisons aussi des animations à l'intention des jeunes dans le domaine de l'éducation sexuelle et affective, dans les écoles, associations, etc.

En 25 ans, le contexte social a changé sur les questions sexuelles. Un peu moins dans le travail quotidien du centre. Mais certains "nouveaux" domaines sont traités aujourd'hui:

Nos patientes on vieilli avec nous, et il y a 25 ans, s'il y avait bien quelque chose dont on ne s'occupait pas, c'était la ménopause. Aujourd'hui on s'en occupe, en plus du reste.

D'autres questions plus générales se posent aujourd'hui dans le pays: la dépénalisation de l'avortement, les débats autour de la distribution - ou non - de pilules contraceptives dans les plannings.

C'est ici, à Jemelle, qu'on a fait le premier avortement médicamenteux de Belgique en 2002. On peut se dire qu'on est pionniers dans un domaine. La société a évolué par rapport au regard sur la sexualité, qui n'est pas forcément plus libérée qu'il y a 25 ans.

Mais si la sexualité est la face visible de l'iceberg, les matières traitées au quotidien sont bien plus larges: problèmes sociaux, familiaux, administatifs ou de revenus. Un exemple est parlant:

Il y a eu l'an dernier une inondation de la Wamme, qui a mis une série de familles dans une situation très précaire. On les a aidées par rapport aux assurances, à diverses démarches administratives.

Le planning familial de Rochefort a connu 30.000 cas d'accueil depuis ses débuts. Il fêtera son anniversaire dans quelques jours, avec ses partenaires et soutiens.

Le planning familial de Jemelle a 25 ans. 30.000 accueils ont été répertoriés. Il fut le premier à pratiquer un avortement médicamenteux en Belgique. Mais la sexualité n'est qu'une partie de sa compétence.

Retrouvez l'article original sur MAtélé