Dinant 5500

250 nominés et 9 lauréats: Anseremme et Godinne remportent le concours "Trésors cachés"

Le Collège St-Paul de Godinne et le four à pain d'Anseremme font partie des 9 lauréats parmi les 250 nominés d'un concours "Trésors cachés" lancé par Recupel. Les 2 endroits remarquables vont être éclairés.

Recupel est une organisation belge chargée de la collecte et du recyclage d'appareils électroniques et électriques. En 2018, près de 10.000.000 d'ampoules et d'armatures ont ainsi été collectées en Belgique par l'organisation. Dans cette optique, Recupel a décidé de lancer un concours durant l'automne 2019 invitant chacun à présenter son "trésor caché", à savoir un endroit remarquable mais méconnu, qui mérite d'être placé sous le feu des projecteurs, au sens propre comme au figuré.

Près de 250 "perles cachées" ont ainsi été proposées à Recupel. Parmi les 9 lauréats, deux "trésors cachés" se trouvent dans notre arrondissement: le four à pain à Anseremme (Dinant) et le Collège Saint-Paul à Godinne. Ces deux endroits remarquables vont donc bénéficier d'une "mise en lumière" grâce à un éclairage économe en énergie (en utilisant uniquement des lampes LED) fabriqué en Belgique.

7.426 C'est le poids en tonnes qui a déjà été collecté par Recupel (chiffres de 2020), ce qui représente 1,50kg par famille. On parle ici d'appareils munis d'un câble électrique, d'une fiche ou fonctionnant sur batterie ou piles, mais aussi des ampoules économiques, LED, tubes fluos et de leurs armatures.

Les ampoules recyclabes à 92%

En 2018, les Belges ont été très nombreux à déposer leurs ampoules et armatures déclassées dans un point de collecte Recupel. Cette grande démarche collective a permis d'en récolter quelque 9.633.793, qui passeront au recyclage, précise Peter Sabbe, le CEO de Recupel:

Les matériaux qui composent les ampoules, tels que la poudre fluorescente et le verre peuvent être recyclés presque entièrement (92%). Une ampoule usagée n'est donc pas un simple déchet, mais contient les matières premières qui permettront de fabriquer de nouvelles ampoules (...) En déposant ses ampoules usagées dans un point de collecte, chaque Belge contribue ainsi significativement à la préservation de notre planète, via une économie plus circulaire.

 

 

 

 

Retrouvez l'article original sur MAtélé