2020 est une année bissextile, qu'est-ce que ça signifie ?

L’année 2020 va durer 366 jours et non 365, comme c’est le cas pour les années non-bissextiles.

Il va donc falloir ajouter un jour au mois de février qui comptera ainsi 29 journées. Cette bizarrerie du calendrier se produit tous les quatre ans. 2016 était donc la précédente année bissextile, 2024 la prochaine.

“Bissextile” vient du latin car il faut remonter à Jules César pour trouver l’origine de cette coutume étrange dans notre manière de compter le temps qui passe. C’est le dictateur de Rome, en établissant son “calendrier julien”, qui a mis au point ce système d’ajout d’une journée au calendrier, tous les 4 ans.

A quoi ça sert ?

Le but, pour les romains comme pour nous, est de compenser un décalage qui se crée naturellement entre une année sur le calendrier et une année “réelle” (à savoir, le temps que la terre prend pour faire le tour complet du soleil).

En effet, la terre met environ 365 jours et 6 heures pour faire un tour complet. Par conséquent, avec des années de 365 jours, le calendrier prendrait 1 jour d’avance tous les 4 ans. Après un siècle, les saisons commenceraient à se décaler petit à petit. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé aux romains et qui a donné à Jules César son idée. Encore aujourd’hui, son système est appliqué, avec quelques modifications héritées du moyen-âge.

Enfin, un petit truc pour se rappeler quelles sont les années bissextiles ? Ce sont les mêmes années que celles des Jeux Olympiques d’été.

R. Duculot