10.000 décès liés au coronavirus en Belgique : qui sont-ils ? Où sont-ils décédés ?

Le coronavirus (virus Sars-CoV-2) a causé la mort d’au moins 10.

001 personnes en Belgique depuis le début de la pandémie, selon le décompte effectué par l’Institut de santé publique Sciensano. Le rapport de Sciensano a compilé les décès rapportés par les autorités, complétés par les données transmises par les hôpitaux entre le 24 mars et le 28 septembre 2020.

Chaque décès constitue un drame pour la famille et les proches de la personne, et il a sûrement été accompagné de douleurs énormes. Mais l’analyse des circonstances qui ont entouré ces décès pourrait permettre de tirer des leçons de la façon dont l’épidémie a été gérée en Belgique.


►►► À lire aussi : "Je veux qu’on me rende des comptes pour la mémoire de mon père"


Qui sont ces personnes décédées ? Quelles sont les tranches d’âges les plus touchées ? Dans quelles circonstances, en hôpital ou en maison de repos ? Quand a-t-on enregistré des pics de mortalité ?

Répartition par Régions

Sur le total des 10.000 décès rapportés, 49,6% l’ont été en Flandre, 34,8% en Wallonie et 15,5% en Région bruxelloise.

Répartition par sexe et par âge

Il y a 52,6% de femmes et 47,2% d’hommes parmi les personnes décédées.

Ce n’est pas surprenant : c’est parmi les tranches d’âge les plus élevées qu’il y a eu le plus de décès. 5397 personnes avaient plus de 85 ans, 2877 personnes avaient entre 75 et 84 ans, 1131 avaient entre 65 et 74 ans et 532 entre 45 et 64 ans.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pic de décès

Le 8 avril 2020 a été le jour où le plus de décès ont été constatés : 321 cas. La semaine du 6 au 15 avril 2020 a été la plus meurtrière : 1978 décès enregistrés. La courbe des décès a ensuite commencé à diminuer progressivement jusqu’en juin-juillet 2020, avant de remonter très légèrement vers la mi-août. Pendant la semaine du 22 au 29 septembre 2020, 44 décès par coronavirus ont été enregistrés.

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, a indiqué ce mercredi que 20 nouveaux décès étaient à déplorer les 28 et 29 septembre. En moyenne sur les sept derniers jours, le nombre de décès à déplorer est néanmoins de quatre, contre 3 la semaine précédente. Il a rappelé que, "comme toujours dans le cas de ce type d’épidémie, les décès surviennent plusieurs semaines après l’apparition de l’infection et l’hospitalisation. Des décès supplémentaires vont peut-être encore être relativement significatifs en nombre pendant les jours qui viennent". Il a signalé également que quelques clusters sont apparus dans des maisons de repos à différents endroits, notamment à Bruxelles.

Répartition des décès entre hôpitaux et maisons de repos

Concernant la répartition des décès par lieux entre les hôpitaux et les maisons de repos, il faut rappeler que les données concernant la Flandre ont subi une importante mise à jour le 26 août 2020. Les décès hospitaliers sont notifiés via un "hospital surge capacity survey". Au départ, seuls les décès de cas confirmés par un test ou par un scanner thoracique étaient notifiés. A partir du 5 mai 2020, les décès de "cas possibles" (sans confirmation par un test ou un scanner) en hôpital ont été aussi comptabilisés.

Concernant les décès extra-hospitaliers (en maison de repos, au domicile ou autres), ils sont notifiés par les autorités régionales et comprennent les cas confirmés aussi bien que les cas possibles. Le 26 août, les autorités flamandes ont pu actualiser les données individuelles sur les décès dans les maisons de repos en Flandre (âge, genre et date de décès), pour la période du 18 mars au 2 juin. En tenant compte de ces données, le nombre total de décès (qui approchait déjà à cette époque les 10.000 morts), a diminué de 121 unités.


►►► À lire aussi : Etienne avait 51 ans, "La vie continue sans lui. Ce n’est pas un deuil normal"


Au total, 49% des décès liés au coronavirus ont eu lieu en maison de repos, 50% en hôpital et 1% dans d’autres lieux. En Flandre et en Communauté germanophone, le nombre de décès en maison de repos excède le nombre de décès dans les hôpitaux. Cela n’est pas le cas à Bruxelles et en Wallonie.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF